Logement étudiant : quelles sont les solutions ?

Accueil Immobilier Logement étudiant : quelles sont...

Comment se loger pendant les études

Beaucoup d’étudiants vivent dans des logements étudiants. Ce sont des logements spécifiques conçus pour les étudiants. Ils ont souvent une cuisine commune avec des machines à laver et des sèche-linge. Il y a de nombreuses chambres individuelles avec un lavabo. La salle de bains et les toilettes sont communes. Les chambres sont de tailles différentes. Il y a souvent un petit réfrigérateur dans la chambre. Le loyer est souvent moins cher que dans un appartement ou une maison.s

Etudiant, pour faire face aux dépenses liées à votre formation et à votre logement, vous pouvez bénéficier de nombreux dispositifs d’aide financière, selon votre situation et vos ressources. Vous pouvez également solliciter votre famille et vos proches pour vous aider à financer votre logement.

1 – Les aides de la Caf

Les aides de la Caf sont versées par la Caf (Caisse d’allocations familiales) sous forme d’allocations. Les principales aides de la Caf sont :

  •  l’Aide personnalisée au logement (APL) ;
  •  la Prestation de compensation du handicap (PCH) ;
  •  la Prime de rentrée scolaire (PRS).

2 – Les aides de la MSA

Les aides de la MSA sont versées par la MSA (Mutualité sociale agricole) sous forme d’allocations. Les principales aides de la MSA sont :

  • l’Allocation de logement à caractère social (ALS) ;

3 – Les aides de la ville

Les aides de la ville sont versées par la ville où vous êtes domicilié sous forme d’allocations ou de subventions. Les principales aides de la ville sont :

  • l’Allocation de logement familiale (ALF) ;
  • l’Allocation de logement social (ALS) ;

4 – Les aides du département

Les aides du département sont versées par le département où vous êtes domicilié sous forme d’allocations ou de subventions. Les principales aides du département sont :

  • l’Allocation de logement familiale (ALF) ;
  • la Subvention d’accession à la propriété (SAP) ;

5 – Les aides de l’Etat

Les aides de l’Etat sont versées par l’Etat sous forme d’allocations ou de subventions. Les principales aides de l’Etat sont :

  • la Prime pour l’emploi (PPE) ;
  • la Subvention d’accession à la propriété (SAP) ;
  • l’Allocation de logement à caractère social (ALS) ;

Il existe donc une multitude de solutions pour votre logement étudiant. Vous pouvez habiter dans une résidence du CROUS.
Vous pouvez également penser à vivre en colocation, ce qui permet de diviser les frais de logement par le nombre de personnes présentes dans la colocation.

Vous avez également la possibilité de louer une chambre chez l’habitant, souvent moins cher, mais également moins intimiste.

Le logement étudiant individuel est le plus cher

Le loyer d’un étudiant dépend bien sûr du type de logement étudiant qu’il occupe. Une chambre en famille d’accueil reste l’option la plus économique, avec un loyer moyen de 393 €. Le logement en colocation n’est pas beaucoup plus cher, avec un loyer moyen de 435 €.

Un appartement individuel pour étudiants est environ 20 à 30 % plus cher. Le loyer moyen pour ce type de logement étudiant est d’environ 501 € chez les propriétaires privés et de 571 € dans les résidences universitaires privées.

Pour les grandes surfaces, les étudiants devront prévoir un budget plus important. Pour un appartement de deux pièces, le loyer moyen grimpe à 650 €. Il convient de noter que tous ces loyers incluent les charges, mais celles-ci peuvent varier fortement en fonction du type de logement et du type de propriétaire.

Par exemple, le loyer d’une résidence étudiante privée est plus cher mais comprend souvent l’électricité et l’internet. Ce qui n’est pas toujours le cas pour les logements loués par des propriétaires privés. Une résidence étudiante privée offre aussi généralement des services qui facilitent la vie et réduisent même les dépenses.

Certaines d’entre elles mettent à la disposition des locataires des salles de fitness qui évitent aux étudiants de devoir payer un abonnement dans une salle de sport traditionnelle.

Dans certaines résidences, il peut y avoir des services de restauration où vous pouvez prendre un repas à moindre coût. Un service de nettoyage hebdomadaire est également généralement inclus. Tous ces services ne sont pas disponibles dans les appartements individuels loués par des propriétaires privés. Cela explique la différence de loyer entre ces deux types de propriétaires.

Une poignée de villes attractives captent toute la demande

Certaines villes sont particulièrement attractives pour les étudiants.

Les étudiants peuvent choisir une ville plutôt qu’une autre pour diverses raisons. Certaines villes se distinguent par la qualité de l’enseignement. C

‘est le cas de Paris, Lyon et Bordeaux. La majorité des écoles supérieures les plus réputées de France sont situées dans ces villes. Citons par exemple les célèbres HEC Paris, EM Lyon, Science Po Lille et Science Po Bordeaux, qui sont partenaires de Studapart. Ces grandes villes accueillent chaque année un grand nombre d’étudiants, mais d’autres villes ont également le vent en poupe.

À Rennes, Nantes et Grenoble, le nombre d’étudiants a explosé, augmentant de 20 à 40 % au cours de la dernière décennie. Ces petites villes offrent un cadre de vie plus agréable que les grandes villes.

Elles ont également su attirer de nombreuses écoles, proposant des cours de qualité similaire à ceux que l’on trouve dans les écoles et universités les mieux classées. C’est le cas d’Audencia à Nantes, qui s’est imposée parmi les meilleures écoles de commerce de France.

Mais qu’il s’agisse de métropoles ou de villes de province en plein essor, elles ont toutes un point commun.

L’activité économique de ces villes génère beaucoup d’emplois. Les entreprises et les écoles y interagissent aussi étroitement, plus que partout ailleurs. L’intégration des étudiants diplômés sur le marché du travail y est donc beaucoup plus facile. Pour 92% des étudiants, ce facteur fait partie des principaux critères de choix de leur ville d’études. C’est une autre explication importante de l’attractivité de ces villes.

 

Le loyer est très différent d’une ville à l’autre

La plupart des étudiants recherchent exclusivement dans une sélection restreinte de villes. Paris, Lyon et Bordeaux génèrent à elles seules près de 30 % des demandes de logements étudiants en France.

Forte demande, faible offre : cette équation explique une augmentation des loyers dans ces villes. De plus, l’offre de logements publics du CROUS à Paris et à Lyon n’est pas en adéquation avec le nombre de demandes. Cela provoque une flambée des loyers dans ces villes, où le marché est déjà très tendu.

Les loyers des logements étudiants ont augmenté de 5% à Paris et de 3% à Lyon, ce qui donne des loyers supérieurs à la moyenne nationale. Pour un appartement étudiant, il faut prévoir un loyer mensuel compris entre 800 et 900 € à Paris et autour de 700 € à Lyon.
La proche banlieue est toujours beaucoup moins chère. À Massy, Talence ou Villeurbanne, le loyer est de 10 à 20 % moins cher que dans la grande ville voisine.

Mais il faut ajouter le coût des transports en commun et une vie quotidienne moins pratique, alors vivre en banlieue n’est pas toujours la solution miracle.

D’autre part, les loyers des logements étudiants sont plus abordables dans des villes plus petites mais non moins attractives.

Certaines tentent de remédier au déséquilibre entre l’offre et la demande en développant le parc locatif public et privé. Les CROUS de Nice et de Montpellier sont plutôt bien pourvus en logements étudiants et contribuent à pallier la pénurie. Les loyers dans ces villes ont donc tendance à être stables, voire à diminuer grâce à la construction de résidences privées. Il est possible de vivre dans un appartement étudiant pour moins de 550 €, même si ces villes méditerranéennes sont très demandées et que la moyenne provinciale se situe autour de 520 €.

Enfin, certaines villes se distinguent par un nombre particulièrement élevé de colocations. C’est le cas de Nantes. 35 % des étudiants choisissent la colocation, soit presque autant que ceux qui choisissent les studios individuels parmi les différents types de logements étudiants.

Budget étudiant et éléments à prendre en compte

Le loyer n’influence pas toujours le budget

En général, la majeure partie du budget d’un étudiant est consacrée au paiement du loyer. Il dépend donc du type de logement et de la ville de résidence. Mais les différences géographiques, là encore, sont à prendre en compte. Dans certaines villes, le budget d’un étudiant pour le logement sera proche du loyer moyen de la ville.

C’est le signe d’un marché très tendu, où les locataires ont peu de flexibilité pour leur location étudiante. C’est le cas à Paris et à Bordeaux, par exemple. Dans la capitale, le budget d’un étudiant pour son loyer est de 865 € pour un loyer moyen d’environ 800 €. Dans les autres villes, en revanche, le budget pour un logement étudiant est bien plus élevé que le loyer moyen de la ville.

Il faut compter environ 500€ pour trouver un logement à Grenoble, alors que les étudiants ont un budget supérieur à 560€. Le marché est donc plus dynamique. L’offre et la demande sont plus équilibrées et il est plus facile de trouver un logement.

 

Attention aux charges locatives qui alourdissent la facture

Lors de la recherche d’une location étudiante, ne vous laissez pas surprendre par des frais de service inattendus. Ces frais de location sont divers, allant d’internet aux frais d’eau chaude, d’électricité et de chauffage. Ils viennent s’ajouter au rendu fixé par le propriétaire. Il n’est pas toujours simple d’identifier les charges qui sont à la charge du locataire et celles qui sont à la charge du propriétaire, mais Studapart peut vous y aider ici.

Les allocations de logement allègent la charge de l’étudiant

Entre le coût des études, le loyer et les dépenses quotidiennes, le budget d’un étudiant est souvent mis à rude épreuve. Les étudiants peuvent bénéficier d’aides au logement, notamment de la part de la CAF.

Elles sont principalement de 3 types : APL, ALS et ALF. L’aide personnalisée au logement est la plus courante. Bénéficier des allocations pour un logement étudiant nécessite d’effectuer une simulation d’allocation logement étudiant sur le site de la CAF. Il est également nécessaire de constituer un dossier de location pour lequel Studapart peut vous aider. Cela permet à la CAF de faire la meilleure estimation possible des allocations de logement étudiant.

Avec le coût des études, du loyer et des dépenses quotidiennes, le budget des étudiants devient très serré. Les étudiants peuvent bénéficier des aides financières distribuées par la CAF.

Il existe 3 types d’allocations logement : l’APL, l’ALS et l’ALF. La plus courante est l’APL, qui correspond à l’aide personnalisée au logement. Pour connaître le montant de votre allocation logement, vous devez effectuer une simulation sur le site de la CAF.

Vous devez également constituer un dossier de demande de location, pour lequel Studapart peut vous aider. Cela permet à la CAF de faire une estimation précise de vos allocations logement.

Les différentes étapes pour trouver un logement étudiant en France

 

Effectuer une recherche efficace

Comme vous pouvez le constater, trouver un logement étudiant n’est pas une tâche facile. Cependant, il existe quelques bonnes pratiques qui peuvent vous aider à mettre toutes les chances de votre côté.

Vous devez déjà être au courant de l’état du marché dans la ville que vous cherchez. Confronter votre budget à la réalité du stock vous permet d’éviter les déceptions. Il n’y a pas de remède miracle. Studapart reste le meilleur choix pour trouver votre logement étudiant puisque vous êtes pris en charge tout au long du processus de location. Cependant, d’autres sites de location pour étudiants peuvent donner accès à certains types de logements.

C’est le cas des sites qui font de la publicité de particulier à particulier, comme Leboncoin.fr et SeLoger.fr. Facebook peut également être utilisé pour trouver une colocation.

Communiquer avec le propriétaire

Une fois que vous avez trouvé un bien qui vous intéresse, l’étape suivante consiste à entrer en contact avec le propriétaire. Quel que soit le type de propriétaire, la première impression est la plus importante.
Dans la plupart des cas, expliquer votre situation, pourquoi vous déménagez et montrer votre intérêt pour l’endroit est un bon moyen de convaincre le propriétaire de vous louer son bien.

Constituer votre dossier de location

Une fois le contact établi avec le propriétaire, le processus de location peut commencer. Le dialogue entre le propriétaire et vous permet de définir les contours du bail.